Achat camping-car : quels sont les pièges à éviter ?

Le camping-car a depuis quelques temps séduit beaucoup de personnes en France. Son acquisition reste cependant une étape décisive, car elle ne se fait pas au hasard. Il s’agit d’un véhicule assez complexe, avec plusieurs variantes, surtout concernant son aménagement. Voici quelques pièges à éviter avant de se lancer dans l’achat d’un tel véhicule.

Un camping non adapté à son usage

Plusieurs erreurs peuvent survenir lors du choix de son futur camping-car. Dans certains cas, le futur propriétaire souhaite avoir un maximum de couchages, alors que ce dernier ne partira finalement qu’en couple. Mais aussi de choisir un modèle disposant d’un double plancher alors que le véhicule ne sera pas utilisé en saison prolongée. Bien d’autres exemples demeurent, mais l’essentiel restant donc de bien estimer ses besoins. Y sera concerné l’usage auquel on destine le camping-car ou encore la fréquence de son utilisation, les personnes qui participeront au voyage et la durée de ce dernier.

Bien prendre en compte la charge utile du camping-car

Avec les installations présentes dans ce genre de véhicule, surtout depuis ces dernières années avec les nombreuses innovations, ce critère pourra être décisif. La charge utile représente en fait la masse que pourra transporter le véhicule à part bien évidemment celui du conducteur. Ainsi, lorsque cette dernière est faible, le propriétaire du véhicule sera plus limité dans ses capacités à le charger. Lorsque le MMA est dépassé, ce dernier risque de se faire punir pour une surcharge. Il sera conseillé de choisir des camping-cars ayant une charge utile de 400 kg minimum.

Ne pas se soucier de la technique de fabrication

Bon nombre d’acheteurs de camping-car ne se soucient guère de cet aspect du véhicule. Cependant, il faut savoir que différentes notables sont présents entre les nombreux constructeurs sur le marché, le leader étant Burstner. Les différents critères sont la qualité de l’isolation, le type de toiture ou encore le modèle de prolongateur de châssis. De nos jours, la matière en vogue pour la construction d’un camping-car est la cellule polyester monobloc. Cette dernière est en fait la même matière qui est utilisée pour la coque de bateau. Cependant, elle est encore rare et donc assez chère.

Catégorie: Voyage
A propos de l'auteur
-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *