Cette année, le stéthoscope a fêté ses 200 ans !

S’il y a bien un instrument aujourd’hui associé aux médecins, il s’agit du stéthoscope. Ce petit instrument permet d’ausculter de manière simple les poumons et le cœur d’un patient. S’il est aujourd’hui un instrument classique de la panoplie de tout praticien, ce ne fut pas toujours le cas. Nous vous proposons de d’en découvrir plus sur cet instrument qui vient de fêter ses 200 ans.

D’où vient le stéthoscope ?

Même si dès l’Egypte ancienne on retrouve des traces de l’étude des sons des patients dans la médecine, c’est René-Théophile-Hyacinthe Laennec qui le 17 février 1816 créa le premier stéthoscope. Loin des instruments que l’on connaît aujourd’hui, il était simplement réalisé à partir d’une feuille de papier enroulée.

La création de cet instrument a surtout permit de respecter l’intimité des patients, évitant au médecin d’apposer directement son oreille sur le buste de celui-ci. Le docteur Laennec faire évoluer son invention en construisant des modèles de stéthoscopes en bois. Il évoluera au fil du temps et sera réalisé à partir de différents matériaux (Ivoire, Bois, Caoutchouc). En 1870, le stéthoscope a double pavillon voit le jour. Il permet de comparer les sons de deux endroits différents. Ce type de stéthoscope existe encore aujourd’hui.

L’évolution du stéthoscope

Le stéthoscope tel que nous le connaissons aujourd’hui et tel que vous pouvez les voir sur le site mediprostore.com est constitué d’une membrane que l’on pose sur la zone à écouter. Cette membrane vibre au rythme des sons corporels du patient et permet une amplification des sons sur les embouts que le médecin met dans ses oreilles.

Au fil du temps, ce petit ustensile a trouvé son utilité dans d’autres domaines que la médecine. On peut par exemple le voir utilisé en serrurerie afin de permettre d’écouter le bruit des éléments de la serrure (nous avons tous en tête l’exemple du voleur ouvrant un coffre-fort grâce à un stéthoscope), en mécanique et en plomberie, où cet instrument a trouvé sa place afin de détecter les bruits suspects et permet d’en localiser la source, ou encore en déminage où il permet de déceler le bruit de systèmes de mise à feu.

Catégorie: Non classé
A propos de l'auteur
-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.