Argent colloïdal : un antibiotique naturel ?

Pour combattre une infection bactérienne, rien ne vaut un antibiotique naturel. Mais une autre alternative est envisageable à savoir l’argent colloïdal. Mais est-ce que l’argent colloïdal est un antibiotique naturel ?

Qu’est-ce que l’argent colloïdal ?

Pour faire simple, l’argent colloïdal est une préparation de particules d’argent microscopiques en suspension dans de l’eau pure (eau purifiée de très haute qualité). Il agit sur le corps au niveau cellulaire avec des résultats bénéfiques appuyé sur des faits scientifiques avérés. Il a pour effet d’éliminer les bactéries, mais aussi les virus nocifs dans le corps humain. On lui attribue aussi la particularité de cicatriser les blessures et de régénérer les cellules. Plusieurs techniques ont été développées pour obtenir de l’argent colloïdal, mais la plus fiable c’est le processus électrique. Ce dernier permet d’obtenir par électrolyse de microscopiques particules d’argent en préservant l’homogénéité. Peu connu du grand public, le métal d’argent a des bienfaits qui sont pourtant connus depuis l’Antiquité. À l’époque, les pays tels que la Perse, la Grèce ainsi que Rome utilisent le métal argent pour stocker l’eau. Ils ont compris que les particules d’argent combattent les maladies en renforçant le corps.

Le saviez-vous ? Plusieurs laboratoires se sont spécialisé dans la fabrication et de la vente de l’argent colloïdal. C’est notamment le cas de l’institut Katharos.

Comment utiliser l’argent colloïdal ?

L’argent colloïdal peut être utilisé par voie externe et par voix interne. Cependant, la médecine actuelle n’autorise pas à la vente son utilisation par voie orale, ce qui signifie qu’il ne peut être administré que par voie externe. L’argent colloïdal peut se présenter sous différentes formes pour traiter un problème comme les escarres de jambes ou les ulcères à travers des compresses (à l’argent). On peut l’utiliser pour traiter des mycoses : les mycoses buccales (en comprimés à sucer ou en bain de bouche) et les mycoses des pieds (crème). Pour ce qui est de la posologie, il est recommandé d’user de 0,33 mg ou 1 CS (cuillère à soupe) par jour. L’argent colloïdal n’est pas sujet à une contre-indication, cependant, certains cas méritent la consultation d’un spécialiste. En effet, par principe, il faut mieux se renseigner auprès d’un pharmacien si l’argent colloïdal est destiné à une femme enceinte et allaitante.

Argent colloïdal, plus qu’un antibiotique naturel

Un argent colloïdal est semblable à un antibiotique naturel sur plusieurs points (vertus) et différent sur bien d’autres. (propriétés). Il est également sujet à plusieurs des caractéristiques d’un antibiotique naturel notamment sur l’entreposage. La sensibilité de l’argent colloïdal le rend fragile face à la différence de température et à la lumière. Mais quelques points divergent sur les propriétés de l’argent colloïdal et un antibiotique en médecine. Si un antibiotique combat un de 10 à 12, l’argent colloïdal combat 695 types d’agents pathogènes. Les germes résistent face à un antibiotique, mais pas face à de l’argent colloïdal. De plus, si les antibiotiques ne traitent que les bactéries, l’argent colloïdal élimine de l’organisme des bactéries, des virus, des rétrovirus, des parasites, des amoebas (amibes) et des vers. D’un côté, un argent colloïdal est un antibiotique naturel (eau pure), d’un autre côté, il ne l’est pas parce qu’il peut faire bien plus qu’un antibiotique.

Catégorie: Santé
A propos de l'auteur
-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *