Un adulte sur trois souffre d’hémorroïdes. Pourtant, beaucoup de personnes hésitent à en parler. Ce qui fait qu’aujourd’hui, c’est encore tabou d’en discuter librement. Cette pathologie évolue sous la forme de crises ou de poussées. Il est nécessaire de suivre un traitement en cas d’apparition d’hémorroïdes externes. Si elles deviennent une source de gêne au quotidien, il faut réagir et adopter les bons gestes. Des précautions peuvent également aider à apaiser la douleur. Pour plus de détails, on peut consulter le site www.hemorroideexterne.com.

boire beaucoup eau

Boire beaucoup d’eau

S’il est fortement préconisé de boire 1,5 l d’eau, c’est que cela a de l’importance pour la santé. L’eau est indispensable pour l’hydratation des cellules. Mais ce n’est pas tout, elle est aussi indispensable pour le transit intestinal. Elle le facilite, ce qui aide à lutter contre la constipation. Il faut savoir que la constipation est un élément déclencheur d’une crise hémorroïdaire. Il vaut mieux donc tout faire pour l’éviter.

Consommer des fibres

Non seulement il faut boire beaucoup d’eau, mais la consommation d’aliments riches en fibres est aussi nécessaire. Les fibres disposent en effet de propriétés anti-constipantes. Elles sont également très utiles pour l’équilibre de la flore intestinale.

On trouve des fibres dans le pain complet fait maison, les céréales, les légumes et les fruits. Si malgré cela on souffre encore de constipation, alors il convient d’utiliser un laxatif doux. Mais il faut quand même un avis médical au préalable.

bonne hygiéne lingette

Adopter une bonne hygiène de vie

Pour limiter et éviter les risques d’infection, on doit veiller à ce que l’hygiène de la zone anale soit irréprochable en cas de crise hémorroïdaire. On peut anticiper les complications, il faut que le nettoyage soit régulier. On évite de ce fait les irritations qui sont insupportables.

Au lieu d’utiliser un papier toilette, il est préférable de préférer les lingettes. Elles sont de loin plus douces et elles sont une garantie pour une bonne hygiène de la zone anale. Si on n’en a pas à disposition, alors le lavage anal à l’eau est à privilégier. Cette pratique ne requiert pas l’usage d’un savon.

Soulager l’inflammation

On peut se procurer sans ordonnance des pommades ou crèmes antalgiques. On les utilise pour une application locale. Sinon, on peut aussi atténuer la douleur en utilisant des suppositoires anti-inflammatoires.

On n’hésite surtout pas à demander des conseils auprès de son pharmacien. Il arrive alors que des médicaments veinotoniques par voie orale soient proposés. Ils aident à réduire l’inflammation, ce qui allège en même temps la sensation d’inconfort.

Si jamais la crise persiste, alors on doit consulter au plus vite son médecin traitant.

bain siège

Bains de siège

Les bains de siège sont encore d’actualité contre les poussées hémorroïdaires. Donc, en cas d’apparitions d’hémorroïdes externes et pour soulager la douleur : on prend  un bain de siège. On le répète 3 à 4 fois par jour dans une eau froide.

Par ailleurs, le froid constitue un bon moyen pour soulager la douleur avec son pouvoir anesthésiant. On peut en même temps appliquer des poches de glaces sur la région anale.

Avatar
A propos de l'auteur
- Howdy? Ici Maximilien, contributeur en chef de la communauté Kikavu, retrouvez mes vidéos LOL, WIN, FAIL & WTF. Je déniche et je partage mes vidéos favorites, alors n'hésitez pas à liker et partager si elles vous plaisent également :-)

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *